Pourquoi?

Pourquoi partir pour un voyage d’un an?

–   Parce que la vie est trop courte et qu’il y a tant de choses à voir, d’endroits à découvrir et de gens à rencontrer ! Nous sommes tous deux curieux et avides de voyages, et apprécions les moments de partages occasionnés par des rencontres spontanées.

Fini le travail, en route pour l'aventure!

–   Parce que la diversité humaine est une force et une richesse, nous souhaitons élargir nos horizons vers d’autres cultures et appréhender leurs façons de penser et de vivre.

–   Parce que le voyage ne forme pas que la jeunesse, au contraire un voyage au long cours peut devenir une vraie leçon de vie. Nous pensons pouvoir tirer beaucoup d’enseignements d’un tel voyage, qui bien souvent permettent à ceux qui les ont vécus de relativiser bien des choses.

–  Pour marquer une vraie coupure dans notre vie et parce que nous aspirons au sentiment de liberté qu’un long voyage procure, adieu la routine et les contraintes quotidiennes !

–   Parce que nous sentons que c’est le bon moment pour nous de partir, en tout cas le moment de notre vie où ce sera le plus facile. Nous n’avons en effet pas encore d’enfants, pas de maison, pas de chien etc., il est donc bien plus aisé dans ce cas de tout lâcher !

Pourquoi à vélo ?

–   Parce qu’on aime pédaler !

–   Parce que dans un monde où tout va trop vite nous souhaitons prendre notre temps. Nous pensons en effet qu’on ne peut pas voyager bien et vite. Il faut du temps pour s’imprégner d’une culture et d’un pays. Le vélo nous parait donc être l’idéal pour ce genre de voyage : ni trop lent (contrairement au voyage à pied), ni trop rapide (on a le temps de contempler les paysages entre deux points et on apprécie d’autant plus la distance parcourue).

Le vélo, c'est écolo!

–   Parce que le vélo nous rend accessibles et nous permet de voyager au plus près des populations locales.

–   Parce que nous apprécions la satisfaction tirée de l’effort, et nous aimons l’idée de parvenir à notre but par nos propres moyens.

–   Parce que le voyage à vélo est relativement peu onéreux (une fois l’équipement acquis) et nous permet d’être autonomes, flexibles et indépendants : on apprécie de pouvoir modifier l’itinéraire aux guises des rencontres ou des envies et de pouvoir bivouaquer sous les étoiles !

–   Et enfin, un argument non négligeable : en voyageant à vélo, la Terre respire ! Et il faut bien ça pour compenser la pollution que nous allons générer en prenant l’avion au cours de notre voyage.

Pourquoi l’Amérique du Sud et l’Asie Centrale ?

–   Parce qu’il fallait trouver un itinéraire compatible du point de vue des saisons en partant en septembre. Il nous est donc apparu logique de partir passer l’hiver dans l’hémisphère sud et de revenir dans l’hémisphère nord au printemps.

–   Parce que nous ne connaissons tous deux que partiellement l’Amérique du Sud (Pérou et Nord de l’Argentine pour Vincent, Brésil et Patagonie pour Angélique), et que nous désirons approfondir notre découverte de ce continent.

Caravane sur la Route de la Soie

–   Parce que l’Asie centrale nous paraissant plus exotique que l’Amérique du Nord par exemple, elle nous semble plus intéressante du point de vue culturel. C’est en effet une région riche en histoire (ancienne route de la Soie, et plus récemment sous dominance soviétique), très complexe,  et riche en diversité culturelle, ethnique et religieuse.

–   L’Asie Centrale nous attire d’autant plus qu’il s’agit pour la plupart de pays encore peu touristiques et donc « préservés ». Vincent, qui connait un peu la Kirghizie, en est revenu enchanté.

– Parce ce sont des pays où il ne fait pas chaud et humide en même temps (critère important pour Vincent). Autre avantage: pas de problème avec le paludisme.

–   Parce que ces deux continents sont traversés par les plus hautes chaines de montagnes du monde, et que nous sommes (surtout Angélique) fortement attirés par les paysages grandioses qui nous attendent ! C’est aussi ça le voyage : se sentir bien petit face à la nature !

–   Enfin les pays à notre programme présentent en général un coût de la vie plus faible qu’en Europe et nous permettront de voyager à moindres frais.

Pourquoi promouvoir le développement durable dans les écoles ?

–   Parce que nous souhaitons que cette aventure ne profite pas qu’à nous et que nous voulons partager notre ouverture sur le monde avec le plus grand nombre.

Gamins du Haut Atlas, Maroc, 2011

–   Parce que nous pensons que certaines cultures peuvent nous initier à une pratique d’un système économique plus durable et que nous sommes convaincus que les meilleurs récepteurs à ce message sont les enfants, adultes de demain.

–   Parce que nous souhaitons sensibiliser les enfants des pays émergents, qui souvent envient notre mode de vie, aux problématiques environnementales engendrées par nos sociétés hyper-consommatrices, et ainsi les encourager à ne pas reproduire nos erreurs.

–   Parce que les enfants sont naturellement curieux, et que cette expérience pourra leur être bénéfique à plusieurs points de vue (relativiser leurs conditions de vie, approfondir leurs connaissances en géographie, susciter leur intérêt pour les langues étrangères etc…)

–   Enfin, parce que nous aimons le contact avec les enfants !

Publicités
Catégories : A propos | Étiquettes : | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :